Harlem Shake / DDB Paris : Absurdité, au dessus y a le soleil.

Après avoir lu un article sur les connards de la pub , dont la portée est quelque peu difficile à saisir vu : 1. Le niveau de langage ; 2. L’enfoncement des portes ouvertes ; et 3. La conclusion qui n’en est pas une. 

Bref, l’inutilité de l’article et de ses commentaires n’apportent rien, mais un point m’intrigue : La stupidité de certaines publicités surfant sur des modes qui sont elles-mêmes difficiles à saisir.
En voilà un parfait exemple : Le harlem shake. Est-ce de la créativité ou de l’absurdité ; et peut-on être jugé créatif lorsqu’on est absurde ?
Bien sûr, les intellectuels modernes se jettent dessus, parce qu’au fond ils ont passé un moment sympa à la pause déj’.

J’aime (cependant) ce petit moment où tout bascule et l’on découvre les costumes. L’absurde me fait rire, mais n’élève pas l’esprit.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans L'actuzz, Pubs à la mode

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s