WWF / Post it war : L’art de se remettre en question.

Depuis quelques mois, j’ai l’impression que les travailleurs de la Défense s’ennuient sérieusement. C’est pas pour autant qu’il faut en faire payer la planète (c’est mon coté je-sauve-un-panda). Le pire, c’est que tout le monde est en admiration devant cela… Un beau gâchis.

J’aime pas trop faire le rabat joie dans mes post’ (Ah ah ah ! Pour finir sur une note d’humour ^^)

Post it war Game over make it bright

Publicités

5 Commentaires

Classé dans G33K is chic, L'actuzz

5 réponses à “WWF / Post it war : L’art de se remettre en question.

  1. hugalito

    ça dépend si ils réutilisent les post it après ….
    Sinon je suis totalement d’accord !

  2. saintjoarts

    La créativité et l’art ne sont pas du gaspillage! Demandez-vous alors que coutent les 1000 toiles et les miliers de papiers sur lesquels les artises travaillent aussi! Là en effet je vous trouve le propos déplacé. A une autre échelle, voici une campagne de publicité pour les entreprises concernées réussie et bien peu coûteuse! Et laissons la créativité de ses employés s’exprimer, pendant ce temps là ils ne jasent pas sur le patron ou les collègues. L’esprit d’équipe se fonde avec des petits rituels, et celui-là est bien sympatique! http://saintjoarts.over-blog.com/

    • En réalité, ce qui me dérange dans cette guerre de papier, c’est que j’ai l’impression (désagréable) qu’un ennui profond s’empare des employés de la Défense. Pour avoir était sur place plusieurs fois, les dessins (inspirés d’univers virtuels et imaginaires) paraissent ridicules et nagent dans l’immensité et la froideur du lieu. Ce qu’on met sur les fenêtres m’importe peu finalement, car le but de ce billet était plutôt de prendre le contre pied de l’extase créatif et l’engouement collectif. Une écharde dans le pied en fait.

  3. Sylvin

    rabat joie ouai

  4. saintjoarts

    Bah! Laissons la créativité s’exprimer, l’expression sur post it il est vrai, fini par rappeler la société qui nous entoure : un post it ne suffisant plus voici un édifice de post it pour attirer l’attention, et c’est bien là le rôle premier de ce petit carré de papier autocollant. Attirer l’attention vers quoi? le malaise que peut susciter la froideur du quartier de la Défense, l’aspect éphémère des choses, notre mémoire de courte durée rappelée à l’ordre des multiples tâches, souvent liées à l’informatique dans ces bureaux; les carrés de papier comme ceux des pixels. Mais aussi attirer l’attention de ce que peut fédérer une équipe sur un projet porté par une certaine forme de gratuité au départ dans l’acte. Puis si cela s’est appelé « guerre » ce n’est qu’un clin d’œil aux jeux vidéo car pour mémoire le phénomène a commencé par la société de jeu Ubisoft. En définitive cette guerre n’est qu’un concours de créativité. Un bon nombre auraient volontiers fait partie de l’équipe qui a initié le projet, pensant qu’ils ont certainement dû y trouver beaucoup de plaisir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s